Rechercher
  • sandra

[L’œil bleu.]

Dernière mise à jour : sept. 20



C’est un cadeau.

De ma copine mexicaine.

Elle s’appelle Sichelle et je trouve que c’est un prénom merveilleux. Il invite au rêve et au voyage, à l’exotisme d’une plage d’été.

Et encore, tu n’as pas entendu son accent quand elle chante le français.

Elle a dit c’est pour te protéger du mauvais œil.

Moi j’aime bien les histoires rouges qui parlent de sorcières, de rituels et de magie alors j’ai un peu tendu mon attention.

C’est un cadeau comme ça, pour rien, pour tout, pour pas mon anniversaire. C’est un cadeau pour me donner du courage, pour me dire que ça va aller.

C’est presque comme un câlin de ça va aller sauf que là, l’œil bleu est accroché à mon doigt en permanence et je n’ai qu’à le regarder, l’œil dans les yeux, pour me souvenir que, oui, ça va aller.

Que ça va même déjà très bien.

Il est arrivé très à propos ce cadeau, parce que des œils mauvais, des oeils en coin, un peu curieux, inquisiteurs, j’en ai croisés quelques uns, des oeils fermés, des qui se détournent ou qui surveillent d’à peu près loin.

Souvent, je les remarque à peine.

Je préfère regarder les oeils rieurs, les étoilés, ceux qui promettent et ceux qui rêvent.

Je les remarque à peine mais ils sont là.

Et avec un air de rien de malgré tout, ils attachent, ils relient ou ils étouffent.

Ou bien, s’ils viennent de loin, s’ils viennent du froid, ils mystèrent, ils intriguent et ils questionnent.

Alors, je ne sais plus trop, entre le mauvais et le bel œil, duquel je dois me protéger.

Mais ce qui est sûr, les gars, c’est que maintenant que l’œil bleu de Sichelle veille sur moi, maintenant qu’il me protège, je ne crains plus les coups du sort, les coups du hasard ni ceux de Trafalgar et je peux avancer les yeux fermés vers mon aventure d’après l’été.

Me voilà prête, mes trois oeils bleus bien grand ouverts à accueillir l’exceptionnel.


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout