• sandra

[L’île de Ré, 4]



J’ai mal aux jambes ce soir, les gars.

Mais j’ai passé une tellement bonne journée. Tellement.

Tu sais, de celles où tu te dis que tu as de la chance. De la chance pour de vrai.

Avec Alex, on s’était donné rendez-vous à huit heures alors j’ai mis le réveil un peu plus tôt que d’habitude.

Et puis, je suis tombée sur plus en retard que moi, il m’a prévenue qu’il ne serait pas tout à fait à l’heure et vu le froid qu’il faisait ce matin, c’était presque tant mieux. Je me suis préparée doucement pour aller à sa rencontre, j’ai gratté ma selle parce que figure toi qu’elle était un peu gelée. Je n’avais jamais fait ça avant, gratter une selle. J’ai enfourché mon vélo et dès les premiers tours de roue, je me suis drôlement bien souvenu qu’on est encore en février. J’ai cru perdre mes dix doigts et aussi mes dix orteils. Je t’assure, j’exagère pas.

Il est arrivé, la gueule enfarinée et les deux pieds gelés, il avait failli laisser la partie de côté et puis il s’est dit que ce serait quand même dommage.

Et c’est vrai que ça l’aurait été.

Parce qu’il a fait beau toute la journée.

Parce que sous ce soleil d’hiver, tout était encore plus tendre.

Et parce que pour deux inconnus, on s’est quand même vachement marrés.

On s’est taquinés comme deux copains d’école primaire. Il m’a raconté ses brisures, son amour fou et moi, j’ai découvert un petit garçon meurtri et un homme un peu chagrin. Ce mec, il est touchant de sensibilité et de simplicité.

On a pique-niqué sur un parking à l’abandon parce la faim c’était maintenant, j’ai ri de la préparation de son sandwich à la sardine et il a renommé ma remorque la Firstmobile.

On a fait des photos, des instantanées et des qui restent dans les téléphones.

Des jolies, des ratées, de ces moments de vie à portée de main qui te raccrochent des sourires en cas de besoin.

J’ai fait le tour de l’île, le tour entier et il a été d’accord pour tout. Même quand je n’ai pas voulu mettre Loix de côté parce que ne pas y aller c’était tricher. Il a dit je comprends et puis là bas, il y a des crêpes au caramel.

J’ai découvert les touts petits coins de l’île, ceux que j’avais ignorés jusqu’alors, par faute de temps ou faute d’envie.

On est allés au bout du bout de la Patache et tout au long du chemin, il m’a raconté un tas d’anecdotes jolies sorties tout droit de son chapeau.

La première fois que tu viens à Ré, c’est le temps du coup d’amour et de la découverte.

La deuxième fois, c’est le temps de dire je connais, je reconnais et j’aime toujours.

La troisième et les suivantes, c’est celui de l’habitude qui se fait tendresse parce qu’elle rappelle, qui se fait madeleine parce qu’elle rassure. C’est de la douceur à chaque virage, à chaque bord de vigne et devant chaque marais salant.

J’ai bien imprimé tous les chemins, maintenant je crois que c’est bon.

Je les sais tous, j’ai bien appris et aujourd’hui je suis presque sûre de pouvoir rouler sur l’île les yeux fermés, guidée seulement par les odeurs et le claquement des vagues.

J’ai fait le tour, le tour entier, les jambes brûlantes mais le coeur léger d’avoir passé une journée entière à pédaler.

On s’est quittés en se disant à demain parce que demain il se fait guide d’une visite un peu insolite que je te raconterai. En attendant, tu peux aller voir, sur son site internet https://auxtoursdelaville.com/ ou sur sa page Facebook, ce qu’il a imaginé, un projet fou mais pas tant que ça, un joli projet d’Echappées Belles.

Ce soir, j’ai retrouvé Mickael et Frédéric.

Ils m’ont emmenée dîner à La Rochelle et là encore, je me suis vraiment marrée.

On s’est redit le manque, on s’est dit plus jamais. Des mots d’amour à demi, de ceux qui restent pudiques parce qu’étouffés par les années. Des mots sincères que tu reçois comme un cadeau parce que tu les sais débarrassés de toute ambiguïté.

J’ai passé une journée de joie, une journée de rire et de vent qui pique les joues.

J’ai passé une tellement bonne journée.

Tu sais, de celles où tu te dis que tu as de la chance. De la chance pour de vrai.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout